Les yeux d’un enfant

Je vois toujours la vie avec mes yeux d’enfant, j’espère le beau, l’honneteté, la droiture et « l’âme,amour,amitié » qu’on ne peut dissocier. Je ne suis rien ! ou pas de ce monde « adulte » qui détruit, ignore et détruit à nouveau, et ceci sans cesse.
C’est peut être pour cela que les « adultes » ne me comprennent pas…

Je n’ai toujours pas appris à parler, à écrire sans montrer mes sentiments, mes joies et mes peines ; j’ai toujours du plaisir à regarder un arbre, un oiseau ou un enfant et mon âme transparrait, souffre, explose souvent devant la bétise, l’incompréhension, l’ignorance et la « bétitude ». Tout ceci pour apparaitre imbu de lui même, incompris, « mal aimé », détruit dans un éternel recommencement.
Avez vous tous oublié votre coeur d’enfant, vos yeux qui se posent sur le monde « adulte », vos joies et vos peines ?
Oui vous avez oublié… vous avez oublié qu’il existe des personnes, des gens, des humains, des familiers, des proches qui souffrent de la solitude, de l’incompréhension… de l’immaturité de la société que vous voyez chez les autres

Ces esprits d’enfants, ces humains immatures dans cette société humaine et tordue, existent pour vous montrer qu’il n’existe pas que des textes, des poêmes, des chansons ou des livres dans lesquels vous vous retrouvez… mais que tout ceci est vrai.

Que ce mot, ce texte ou ces phrases vous emmenent la réflexion et vous poussent vers la joie de … ces yeux d’enfant.
Je vous aime

by Lolo

 


Autres articles

5 commentaires

  1. ELIANE dit :

    LAURENT, tres beau texte, moi aussi je t’aime

  2. Sylviane dit :

    moi non plus je n’ai jamais réussi à trouver ma place dans ce monde d’adultes et la vie je la regarde toujours avec mes yeux d’enfant, alors non mon coeur d’enfant je ne l’ai jamais oublié, même s’il a beaucoup souffert ce coeur d’enfant mais il y avait la flamme qui brûlait sans cesse et qui me disait il y aura autre chose de mieux, plus de douceur … je t’en fiche quelle désillusion ! alors moi aussi je me sens incomprise, complètement en décalage avec ce monde dans lequel je suis plongée par la force des choses, mais il faut bien s’accrocher et heureusement ou malheureusement pour moi, je rêve encore et toujours … peut-être ce qui me permet de vivre !
    merci Laurent pour ce texte d’une grande beauté, et qui fait remonter tant de choses

  3. Maguy dit :

    Laurent,
    Ce coeur d’enfant, moi je l’ai oublié, je me suis ouverte aux autres, car de cette période il n’a rien reçu et il n’a fait que d’appeler « au secours »
    à celui qui voulait bien l’entendre.
    je t’aime bien Laurent
    Maguy

  4. Jacqueline dit :

    Belle âme… Ton texte est d’une grande profondeur.
    Un regard d’enfant c’est cette sensibilité extrême face à la beauté naturelle, sans artifice et face à la pureté… Tout ce qui l’abîme fait souffrir. Et en même temps, on est bien obligé de se faire une carapace pour ne pas souffrir ….
    Fidélité, Loyauté et Respect mélangés avec de la tendresse sont pour moi les couleurs de la vie.
    Ami Laurent je t’aime très sincèrement.
    Jacqueline

  5. jadelame dit :

    c’est bien vrai gardons nos regards d’enfants.
    jade

    Dernière publication sur jade : Lecture

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.

Le blog de la procrastinati... |
BILAOGY |
LA GRANDE GUERRE 1914-1918 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Avenir
| ksar-hellal"sacrifiee,abuse...
| Enjeu planeterre